Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA MATURE

Publié le par Christian Lelandais

 

 Les mâts : Le plus simple et le plus employé est  la fabrication de chaque  mât d'un seul morceau de bois.

Il existe une autre méthode qui se rapproche beaucoup plus de la réalité, c’est la construction de chaque mât en plusieurs éléments.
 
Il suffit de prendre des piques à brochettes ou bien d’acheter dans un magasin de modélisme du bois rond de 2 mm de diamètre. Pour ma part, j’utilise les piques à brochettes en bambou. L’avantage et qu’ils sont flexibles, il y a moins de risque de casser un mât lors de l’introduction dans la bouteille. L’inconvénient est qu’ils sont plus difficiles à travailler à cause du fil du bois.
 
Première méthode : Prendre les mesures des mâts sur le plan et couper la baguette de bois choisi à la longueur correspondant à celle de chaque mât. On obtient  ainsi des baguettes cylindriques de 2 mm de diamètre qu’il faut façonner avec un couteau et du papier de verre pour obtenir des baguettes coniques. Tailler légèrement en pointe la base des mâts pour qu’ils rentrent plus facilement  dans les trous prévus à cet effet sur le pont.
 
 
                                                        
 

Deuxième méthode : Toujours à l’aide du plan, mesurer les tronçons nécessaires à la confection des mâts. Il suffit de faire une encoche de 5 mm de hauteur en haut du premier tronçon que l’on collera avec le deuxième tronçon sur lequel on aura aussi fait une encoche de  mm de hauteur. Il faut raccorder le troisième tronçon de la même façon.

          1 = bas mât de misaine            2 =  mât de hune            3 =  mât de perroquet
 
                                            
                                       
 
Mettre des ligatures en haut et en bas de chaque partie raccordée.
 
Les mâts une fois terminée, seront percés aux endroits prévus sur le plan. Ils seront poncés avec du papier de verre très fin et mis en peinture. J’utilise assez souvent des feutres servant  à faire les retouches de teinture sur les meubles. Il existe différents coloris et ils ont l’avantage de sécher rapidement.
 
La Bôme, la Corne et le  Beaupré : Ils seront confectionnés  avec le même procédé en utilisant des piques à olives. 5 mm supplémentaires seront laissés au mât de beaupré afin de pouvoir le fixer sur la  coque.
 
 
                            
    
 
 
Les Vergues : A l’aide du papier de verre, il faut amincir les vergues en forme de cône de chaque côté par rapport à leur milieu.
 
 
                                                   
 
                          
 
Préparation de la coque pour recevoir le gréement :
 
Percer un trou du diamètre maximum du beaupré de 5 mm de profondeur en biais dans la proue afin de respecter l’inclinaison de ce mât. Mettre un peu de colle sur la base de ce mât et l’emboîter dans le trou prévu.
Lors de la confection de la coque, tous les trous nécessaires ont été percés. Pour la fixation des mâts, il s’agissait de trous de 1 mm de profondeur au diamètre de celui de la base de chaque mât.
                                  
 

Commenter cet article